OCTOBRE 2014 / ARTICLE

Durant toute la série de tests, certains réglages ne varient pas : la puissance est à 3, la sensibilité à 90, la discrimination à 6, le volume fer est à 0 et les effets de sol sont en mode tracking. Pour le test sur la monnaie Napoléon 3, la fréquence utilisée est 8 khz et la réactivité est sur 1. Pour le test de puissance sur la monnaie de 15 millimètres, la fréquence utilisée est 18 khz et la réactivité est sur 1. Pour le test de sélectivité, la fréquence utilisée est 18 khz et la réactivité est sur 3.

LE PROTOCOLE DE TEST

L'utilisation d'un bac de test permet de tester tous les détecteurs de métaux dans les mêmes conditions, ce qui permet ensuite de comparer les résultats. Les performances obtenues pourront vous sembler faibles. En effet, l'utilisation d'une terre très sèche et le vide autour du bac de test reproduisent des conditions de détection dites difficiles, celles que l'on retrovera en terrain labouré par exemple.

LES RÉSULTATS DU DEUS DISQUE 22

La monnaie Napoléon 10 centimes est correctement détectée à 29 centimètres de profondeur.

La monnaie de 15 millimètres est-elle correctement détectée à 19 centimètres de profondeur.

Le test de sélectivité donne 4 centimètres de distance entre la monnaie et le ferreux.

Le deus est livré de série avec une tête double D de 22 centimètres de diamètre. Il figure déja, en configuration standard, parmis les détecteurs de métaux VLF les plus puissants du marché, notamment grâce à la possibilité de l'utiliser avec une fréquence de fonctionnement assez basse (8 khz) et une réactivité réduite (0 ou 1). Y-a-t-il alors une utilité à l'équiper d'un disque de 28 centimètres pour gagner encore en puissance ?

Sans surprise, la puissance de détection augmente de 2 centimètres sur la grosse monnaie (le deus équipé de la tête de 22 centimètres la détectait à 27 centimètres) et de 1 centimètre sur la petite monnaie (le deus équipé de la tête de 22 centimètres la détectait à 18 centimètres), mais au prix d'une perte de sélectivité (4 centimètres contre trois centimètre pour le deus équipé de la tête de 22 centimètres).

La sélectivité, s'est la capacité du détecteur de métaux à détecter une cible non ferreuse à proximité d'un ferreux. Hors une grande partie des terrains sont fortement pollués de ferreux (champs, proximité des anciennes fermes et habitations). Sur ce type de terrain, ce n'est pas la puissance de détection qui est le facteur le plus important de réussite, mais la sélectivité. En utilisant un disque de grand diamètre sur ce type de terrains, vous allez non seulement perdre en sélectivité, mais aussi, de part l'augmentation de puissance, avoir une augmentation du nombre de faux signaux sur les ferreux situés en profondeur dans le sol, et donc au final perdre beaucoup de temps. En effet il faut savoir que plus un détecteur de métal est puissant, plus il a du mal à discriminer correctement les ferreux profonds. Un grand disque est donc déconseillé sur les terrains contenant des ferreux en grand nombre, et sera à reserver pour une utilisation en terrain non pollué comme le sont souvent les zones de forêt par exemple. le disque de 28 centimètres du deus ne fait pas exception à la règle, bien que la perte de sélectivité soit faible.

Hormis les prospecteurs qui détectent principalement en forêt, la meilleure solution me semble donc de continuer à détecter avec la tête standard de 22 centimètres. C'est vrai pour tous les détecteurs de métaux du marché, mais encore plus pour le deus qui est déjà un des appareils VLF les plus puisants en configuration standard.

COMMENTAIRES
invité
01/08/2015 à 18h15

Merci pour ce test très bien réalisé. Ça confirme ce que je pensais : c'est uniquement pour la recherche de gros objets que les grands disques sont utiles.

invité
03/08/2015 à 08h35

oui personnellement j'ai toujours privilégié l'utilisation des disques de série.

invité
18/09/2016 à 09h06

Je pense qu'en mode tracking, on perd en profondeur.

CONTACT