JUIN 2013 / ARTICLE

Un détecteur de métaux VLF permet d'utiliser deux types de têtes de détection, les concentriques et les double D. Le choix du type de tête est important car il va influencer la puissance de l'appareil ainsi que sa capacité de discrimination des métaux

LES DIFFÉRENTS TYPES DE DISQUES POUR DÉTECTER

Sur un détecteur de métaux vlf, les têtes de détection concentriques sont plus performantes en terme de discrimination des métaux et pour détecter les petites cibles de métal, quand aux têtes wide scan (aussi appelées double D à cause de la forme des bobines) elles détectent plus profondément dans les sols minéralisés, car elles sont bien moins sensibles à la minéralisation du sol. Ce sont deux modes de détection différents. Sur un même détecteur, si l'on compare ses performances en terme de puissance entre une tête concentrique et une tête DD de diamètre égal, si le test est effectué dans l'air, c'est la concentrique qui apparaitra comme plus puissante, mais si le test est effectué sur des cibles métalliques enterrées, c'est la DD qui sera alors la plus puissante. Plus le terrain sera minéralisé, et plus l'écart de puissance en faveur des disques DD sera important.

Un appareil équipé d'un disque concentrique demande de chevaucher les balayages plus qu'avec une tête wide scan car sur cette dernière le cône de détection est environ 40 pourcent plus large. Vous couvrirez donc avec votre détecteur de métaux un terrain plus rapidement avec une tête wide scan. Certains termes font référence à la forme des disques et non pas à un mode de détection: par exemple un disque spider signifie simplement qu'il est en forme de toile d'araignée. La plupart des marques livrent leurs appareils de série avec une tête concentrique ce qui est à mon avis une erreur. Seule la marque française XP, ainsi que la marque Garrett avec ses modèles euro ace et at pro, les livre avec des disques wide scan de série, qui sont à mon sens plus adaptés aux terres européennes.

Il faut savoir qu'il sera beaucoup plus facile de localiser précisément une cible métallique avec une tête concentrique qu'avec une wide scan, du fait de la différence d'assemblage des bobines. Sur une concentrique, le son le plus fort (et donc l'aplomb de la cible) correspondra au centre de la tête, alors qu'avec une DD il sera décalé vers l'avant par rapport au centre du disque. Avec un peu d'expérience cela ne pose aucun problème. Le diamètre des têtes de série tourne autour de 20/22 cm, et c'est le diamètre optimal. Pour détecter plus en profondeur vous pouvez opter pour un disque de plus grand diamètre pour votre détecteur de métaux, mais attention car en terrain pollué vous allez augmenter le phénomène de masquage d'une bonne cible métallique par un ferreux, et au final vous trouverez moins. De plus, l'augmentation du poids du disque de détection va déséquilibrer votre détecteur. Les grands disques sont donc à réserver pour la prospection des terrains propres. En terrain pollué, il vaut mieux perdre en puissance théorique et prendre une tête de 15 cm de diamètre, ce qui va limiter le phénomène de masquage d'une cible non-ferreuse et réduire les faux signaux sur les petits ferreux profonds, et permettre au final de détecter plus de bonnes cibles métalliques. les magasins proposent souvent des détecteurs mi-de-gamme avec un pack grande tête, c'est-à-dire avec la tête de série plus une tête de grand diamètre. Ce n'est pas un choix judicieux, car comme expliqué précédemment, un disque de grand diamètre n'est utile que dans de très rares cas, et son utilisation est la plupart du temps préjudiciable, puisque la majorité des terrains sont pollués de petits ferreux. Plutôt que d'investir dans une tête de grand diamètre sur un détecteur de métaux bas ou mi-de-gamme dans l'intention d'en augmenter les performances, il est bien plus judicieux de revendre l'appareil en occasion et de passer à une gamme supérieure en restant avec une disque d'un diamètre tournant entre 20 et 22 centimètres.

Les débutants se posent souvent la question de l'étanchéité des têtes de détection. Toutes les têtes de détection, que ce soit pour des détecteurs VLF ou pour des détecteurs induction pulsée, sont étanches jusqu'à la prise du boitier. Vous pouvez donc, et ce avec n'importe quel appareil, plonger la tête de détection dans l'eau pour y détecter.

COMMENTAIRES
invité
14/09/2015 à 00h27

merci pour les informations.

CONTACT