Detecteur-de-metaux.com

L'ACHAT D'UN DÉTECTEUR D'OCCASION

BIEN DEBUTER Alexandre Hess | Contact - 04 42 28 64 57 -

Lorsque l'on souhaite débuter dans le loisir passionnant qu'est la détection des métaux et que l'on dispose d'un budget réduit (150 à 200 euros), il est souvent plus judicieux d'acheter un appareil de moyenne gamme d'occasion plutôt qu'un détecteur de métaux bas-de-gamme neuf. En effet, un appareil bas-de-gamme atteindra vite ses limites, et si vous persévérez dans la détection, vous aurez vite envie de changer pour un détecteur de métaux aux performances plus élevées, alors que les mi-de-gamme de bonnes marques (fisher, tesoro, xp, garrett, minelab) présentent déjà des performances élevées, qui vous permettront de trouver la plupart des cibles enfouies. Vous ne serez pas forcément obligé de changer de détecteur de métaux par la suite. Certains prospecteurs très expérimentés et comptant à leur actif de nombreuses trouvailles ont toujours détecté avec un appareil de moyenne gamme, sans jamais éprouver le besoin de passer à une gamme encore supérieure. Il ne faut jamais perdre de vue que le premier des facteurs pour trouver, ce n'est pas la puissance du détecteur, mais c'est d'être sur un endroit ou il y a des choses à trouver. Les détecteurs que je vous recommande d'acheter en occasion sont les Garrett euroace et les Tesoro silver sabre pro et Tesoro cibola. Ces derniers proposent déjà de très bonnes performances, et chose très importante, ils sont dotés de têtes de détection très solides, car ces dernières sont remplies de résine. La tête de détection est la partie du détecteur qui est la plus soumise aux chocs, et donc la plus grande cause de panne. Sa solidité dans le temps est donc un aspect essentiel à prendre en compte, à fortiori lors d'un achat d'occasion.

LES POINTS A VÉRIFIER

Même si les têtes de détection modernes sont très résistantes car remplies de résine, un détecteur de métaux s'utilise toujours avec un protège disque, ce qui permet d'éviter de rayer le dessous de la tête de détection à cause du frottement contre les pierres et les mottes de terre. Si il est normal qu'un protège disque soit rayé, il ne l'est pas que le dessous de la tête de détection le soit. Demandez donc toujours avant l'achat une photo du dessous du disque, pour vérifier que ce dernier est en état impeccable (il est par contre normal que le dessus d'un disque puisse présenter des rayures, le dessus n'étant jamais protégé). Une partie importante des pannes sont dues au sel marin qui oxyde les circuits imprimés. ceci se produit lorsqu'un détecteur tombe accidentellement dans l'eau de mer. Même si il continu ensuite à fonctionner, il faut savoir que le sel continuera irrémédiablement son travail de corrosion, et qu'à terme l'appareil à de grandes chance de ne plus fonctionner. Pour éviter tous risques, il suffit de demander au vendeur des photos des parties métalliques de l'appareil (connectique tête/boitier par exemple). il ne faut pas que sur ces parties métalliques il y est des traces de corrosion. La corrosion due au sel se reconnait aisément, elle provoque un dépôt blanchâtre sur le métal.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires